BIENVENUE SUR LE SITE DE LA COALITION POUR L'HISTOIRE

Fondée en 2009, la Coalition pour l’histoire a été créée dans le but de faire la promotion de l’enseignement de l’histoire à tous les ordres d’enseignement pour permettre aux jeunes Québécois de toutes origines d’acquérir une meilleure connaissance de l’histoire du Québec, du Canada et de l’histoire du monde occidental et non occidental. La Coalition pour l’histoire du Québec est un regroupement d’associations, d’organismes, d’enseignants, de chercheurs et de citoyens inquiets de la dérive actuelle des énoncés et des contenus de programme en histoire qui compromettent à notre avis les efforts des enseignantes et enseignants et la qualité de la formation dispensée aux jeunes Québécois. La Coalition constate donc qu’un redressement est urgent et que des correctifs doivent être apportés à tous les ordres d’enseignement.

Actualités de la Coalition

Le cégep régional de Lanaudière honoré pour la qualité de son enseignement de l’histoire du Québec

Montréal (Québec), le 5 mars 2012 – La Coalition pour l’histoire, qui se consacre à la promotion de l’enseignement de l’histoire, a aujourd’hui rendu hommage au cégep régional de Lanaudière pour la qualité de son offre de cours en histoire du Québec.

À l’occasion d’un événement tenu dans la constituante de Terrebonne du cégep de Lanaudière, en présence du directeur général de cette institution, M. Marcel Côté, du président de l’Association des professeures et professeurs d’histoire des collèges du Québec, M. Vincent Duhaime, du député de Terrebonne à l’Assemblée nationale du Québec, M. Mathieu Traversy, et de plusieurs représentants du corps professoral, l’historien Gilles Laporte, l’un des porte-parole de la Coalition, a salué l’initiative du cégep de Lanaudière qui a considérablement augmenté et diversifié depuis un an son offre cours en histoire du Québec. Lire la suite »

« Réflexion sur l’enseignement de l’histoire au secondaire », texte de l’intervention de Micheline Lachance lors de la conférence de presse de la Coalition pour l’histoire le 1er mars 2012

Micheline LachanceLorsque j’ai commencé à écrire des romans historiques, j’étais loin de me douter que j’allais enseigner l’histoire. Et pourtant, c’est bien ce qui s’est passé. Je ne compte plus les lecteurs du Roman de Julie Papineau qui m’ont avoué candidement qu’ils ne savaient presque rien de la Rébellion.

Pour certains, les troubles de 1837-1838 avaient été une guerre entre Canadiens français et Canadiens anglais, et non pas une lutte pour la démocratie, comme ce fut aussi le cas dans le Haut-Canada. On ne croyait pas non plus que les patriotes comptaient dans leurs rangs des citoyens anglophones. Ni que le parlement du Canada avait déjà eu pignon sur rue à Montréal. Lire la suite »

Enquête auprès des enseignants d’histoire du Secondaire : « TROP DE PRÉSENT, PAS ASSEZ DE CONNAISSANCES HISTORIQUES »

Une histoire javellisée au service du présentMontréal, le 1er mars 2012 – Le porte-parole de la Coalition pour l’histoire, Robert Comeau, et l’historienne et chercheure, Josiane Lavallée, rendaient public aujourd’hui en conférence de presse les résultats d’une enquête réalisée auprès des enseignants d’histoire du secondaire qui révèle qu’ils sont insatisfaits des programmes qu’ils ont à enseigner, car ils sont trop axés sur l’éducation à la citoyenneté et le présent et pas assez sur l’acquisition des connaissances historiques. Lire la suite »

AVIS AUX MÉDIAS : DÉVOILEMENT D’UNE ENQUÊTE RÉALISÉE AUPRÈS DES ENSEIGNANTS D’HISTOIRE DU SECONDAIRE : Une histoire javellisée : sans saveur, inodore et incolore

Montréal, le 28 février 2012 – Le porte-parole de la Coalition pour l’histoire, Robert Comeau, et l’historienne et chercheure, Josiane Lavallée, invitent les représentants des médias à une conférence de presse où seront présentés les résultats d’une enquête effectuée par Mme Lavallée qui démontre clairement que les enseignants d’histoire au niveau secondaire souhaitent vivement des modifications aux contenus des programmes d’histoire et éducation à la citoyenneté.

L’historienne, romancière et biographe (auteure de Le Roman de Julie Papineau, Lady Cartier et Les Filles tombées), Micheline Lachance, participera à la conférence de presse. Sera également présent, Gaston Bergeron, président de la Fondation du prêt d’honneur, laquelle a subventionné cette étude.

Cette conférence de presse se tiendra :
Le jeudi 1er mars 10h
À la Maison Ludger-Duvernay Lire la suite »

Revue de presse

Identité québécoise : création de huit nouvelles chaires de recherche

Article de l’Agence QMI (repris dans TVA Nouvelles, etc.) le 2 mars 2014.

Le gouvernement québécois a lancé un appel d’offres pour la création de huit nouvelles chaires de recherche sur l’identité québécoise en langue française et en histoire.

C’est le ministre de l’Enseignement supérieur, Pierre Duchesne, accompagné de la ministre de l’Éducation, Marie Malavoy, qui en a fait l’annonce dimanche matin, lors d’un point de presse.

Chaque chaire recevra un financement de 100 000 dollars durant cinq ans, ce qui totalise un investissement global de trois millions de dollars de la part du gouvernement. La mise œuvre est prévue pour janvier 2015.

[…]

Lire la suite…

Fonds de recherche du Québec - Lancement du premier appel de propositions pour la création de chaires de recherche sur l'identité québécoise

MONTRÉAL, le 2 mars 2014 /CNW Telbec/ - Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie, M. Pierre Duchesne, accompagné de la ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, Mme Marie Malavoy, lance aujourd’hui le premier appel de propositions qui permettra la création de huit nouvelles chaires de recherche sur l’identité québécoise en langue française et en histoire. Lire la suite »

La nation québécoise au coeur du nouveau cours d'histoire

Article de Philippe Teisceira-Lessard dans LaPresse.ca, le 27 février 2014.

Le nouveau cours d’histoire du Québec et du Canada devrait s’appuyer davantage sur le «fait national» et «l’histoire sociale» du Québec pour transmettre des connaissances aux jeunes de troisième et quatrième secondaire, selon un rapport commandé par Québec.

La ministre de l’Éducation, Marie Malavoy, a présenté le document aujourd’hui à Montréal.

Le programme actuel d’histoire au secondaire, instauré par les libéraux en 2006, avait été vivement critiqué par les associations de professeurs qui attachaient plus d’importance à «l’histoire nationale» du Québec.

Le rapport du comité d’experts leur donne raison. L’ancien programme «avait un effet réducteur sur la compréhension du passé en minimisant la complexité des situations ou les particularités de l’expérience québécoise, y compris sa dimension nationale», écrit-il.

[…] Lire la suite »

Rapport de la consultation sur l'enseignement de l'histoire - La CSQ incite la ministre à aller de l'avant avec les recommandations

MONTRÉAL, le 27 févr. 2014 /CNW Telbec/ - La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) a finalement pu prendre connaissance du rapport du comité d’experts chargé d’étudier la question du renforcement de l’histoire au secondaire. Pour la vice-présidente de la CSQ et responsable de l’enseignement de l’histoire, Line Camerlain, « après une première analyse, les pistes de solution proposées dans le rapport final correspondent aux souhaits exprimés par les membres de la CSQ ».

La principale demande des membres de la Centrale et de la Fédération des syndicats de l’enseignement (FSE-CSQ) a été entendue. Il s’agit du remplacement de la structure actuelle par une seule trame chronologique étalée sur deux ans, avec l’année 1840 comme point de bascule entre les 3e et 4e secondaire.

[…] Lire la suite »