Revue de presse

Enseignement de l'histoire: l'approche par compétences en prend pour son rhume

Article de La Presse Canadienne repris par le site de 98,5 FM le jeudi 27 février 2014.

MONTRÉAL - Québec remet en question l’approche par compétences «radicale» au coeur de l’actuel programme d’enseignement de l’histoire et de l’éducation à la citoyenneté, et propose l’implantation d’un nouveau cours intitulé «Histoire du Québec et du Canada» dans les écoles secondaires de la province.

La ministre de l’Éducation, Marie Malavoy, a annoncé jeudi l’implantation de projets-pilotes en histoire dès septembre 2014 dans plus de 90 classes de 3e année du secondaire au Québec.

[…]

Lire la suite…

Nouvelle mouture du cours d'histoire dans 90 classes du Québec en septembre

Article d’Annie Mathieu dans Le Soleil (LaPresse.ca) le jeudi 27 février 2014.

(Québec) La «trame nationale» du Québec sera au coeur du nouveau cours d’histoire au secondaire. Son récit sera raconté chronologiquement sur deux ans, soit en troisième et quatrième secondaire, pendant lesquels l’histoire sociale et politique de la province aura une place de choix.

La ministre de l’Éducation, Marie Malavoy, a présenté jeudi après-midi le rapport des deux experts chargés d’étudier la question du renforcement de l’histoire au secondaire, Jacques Beauchemin et Nadia Fahmy-Eid. Lire la suite »

La nation québécoise au coeur du nouveau cours d'histoire

Article de Philippe Teisceira-Lessard dans LaPresse.ca, le 27 février 2014.

Le nouveau cours d’histoire du Québec et du Canada devrait s’appuyer davantage sur le «fait national» et «l’histoire sociale» du Québec pour transmettre des connaissances aux jeunes de troisième et quatrième secondaire, selon un rapport commandé par Québec.

La ministre de l’Éducation, Marie Malavoy, a présenté le document aujourd’hui à Montréal.

Le programme actuel d’histoire au secondaire, instauré par les libéraux en 2006, avait été vivement critiqué par les associations de professeurs qui attachaient plus d’importance à «l’histoire nationale» du Québec.

Le rapport du comité d’experts leur donne raison. L’ancien programme «avait un effet réducteur sur la compréhension du passé en minimisant la complexité des situations ou les particularités de l’expérience québécoise, y compris sa dimension nationale», écrit-il.

[…] Lire la suite »

Rapport de la consultation sur l'enseignement de l'histoire - La CSQ incite la ministre à aller de l'avant avec les recommandations

MONTRÉAL, le 27 févr. 2014 /CNW Telbec/ - La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) a finalement pu prendre connaissance du rapport du comité d’experts chargé d’étudier la question du renforcement de l’histoire au secondaire. Pour la vice-présidente de la CSQ et responsable de l’enseignement de l’histoire, Line Camerlain, « après une première analyse, les pistes de solution proposées dans le rapport final correspondent aux souhaits exprimés par les membres de la CSQ ».

La principale demande des membres de la Centrale et de la Fédération des syndicats de l’enseignement (FSE-CSQ) a été entendue. Il s’agit du remplacement de la structure actuelle par une seule trame chronologique étalée sur deux ans, avec l’année 1840 comme point de bascule entre les 3e et 4e secondaire.

[…] Lire la suite »