Communiqués

La Coalition pour l’histoire applaudit l’annonce de l’ajout d’un cours d’histoire nationale obligatoire au cégep et la réforme des cours d’histoire au primaire et au secondaire

Montréal, 2 septembre 2013 – Suite à la conférence de presse de Marie Malavoy, ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport et de Pierre Duchesne, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie, la Coalition pour l’histoire se réjouit de l’annonce qui a été faite aujourd’hui concernant l’ajout d’un cours d’histoire nationale à la formation générale collégiale et la réforme des cours d’histoire au primaire et au secondaire pour redonner à l’histoire nationale et politique toute la place qui lui revient.

« À la Coalition, nous sommes heureux que le gouvernement respecte son engagement électoral et son programme dans le dossier de l'enseignement de l'histoire et nous offrons au gouvernement notre entière collaboration pour mettre en œuvre le plus rapidement possible ces changements souhaités par la population » a déclaré Robert Comeau, historien et porte-parole de la Coalition.

Enquête auprès des enseignants d’histoire du Secondaire : « TROP DE PRÉSENT, PAS ASSEZ DE CONNAISSANCES HISTORIQUES »

Montréal, le 1er mars 2012 – Le porte-parole de la Coalition pour l’histoire, Robert Comeau et l’historienne et chercheure, Josiane Lavallée rendait public aujourd’hui en conférence de presse les résultats d’une enquête réalisée auprès des enseignants d’histoire du secondaire qui révèle qu’ils sont insatisfaits des programmes qu’ils ont à enseigner, car ils sont trop axés sur l’éducation à la citoyenneté et le présent et pas assez sur l’acquisition des connaissances historiques.

Mme Lavallée fait valoir dans son étude de 72 pages : « S’il est vrai que le passé éclaire le présent, il n’en demeure pas moins que l’histoire ne devrait jamais être mise au service du présent pour cautionner une quelconque idéologie, et ce, que cette idéologie soit progressiste ou non. »