Revue de presse

Les particularités du parcours de la société québécoise incluent aussi les Autochtones

À quelques mois de la rentrée 2017, une version provisoire du nouveau programme d'histoire du Québec et du Canada a été transmise aux milieux scolaires québécois pour « pour qu'ils se l'approprient. »

En septembre prochain, tous les élèves de 3e secondaire du Québec découvriront la « caractérisation et l’interprétation des particularités du parcours de la société québécoise », des origines à 1840 lors de leurs cours d’histoire.

Quelle histoire?

J’aime l’histoire en général et celle du Québec en particulier. Lionel Groulx et Marcel Trudel comptent parmi mes auteurs de prédilection. L’histoire, pour moi, est une source de récits passionnants, de connaissances indispensables sur le passé et sur le présent — étant donné que le premier fait sans cesse retour dans le second — ainsi qu’une école de pensée critique, en ce qu’elle me place devant la multiplicité des interprétations.

L’histoire invisible des femmes. Les biographies féminines sur Wikipedia ne comptent que pour 16% de l’ensemble

Article de Jean-François Nadeau dans Le Devoir, 4 mars 2017.

À l’occasion de la Journée internationale de la femme, Le Devoir jette un regard sur la place dérisoire que l’histoire officielle a laissée et continue de laisser aux femmes. Et si l’histoire devait s’écrire autrement ?

Quelle place l’Histoire fait-elle aux femmes ? « Les gens ne se rendent pas compte qu’il y a de l’idéologie et des constructions historiques qui font en sorte de les écarter de leur société », soutient l’historienne Micheline Dumont.