Revue de presse

Les professeurs sont-ils prêts au retour de l’enseignement des connaissances?

Teste de Gilles Laporte, porte-parole de la Coalition pour l’histoire, paru de Le Devoir, 27 novembre 2017.

À la suite de l’action menée notamment par la Coalition pour l’histoire, les élèves québécois ont enfin droit depuis septembre 2017 à un cours d’histoire réformé en 3e et 4e secondaire. Unanimement salué, ce nouveau cours d’histoire du Canada et du Québec emprunte désormais une trame chronologique, résolument axée sur l’acquisition de connaissances et l’apprentissage de la méthode historique. Dans ce contexte, il y a lieu de se demander si la formation que reçoivent les enseignants québécois les prépare adéquatement à offrir des cours désormais plus substantiels.

C’est le point de départ de l’étude que j’ai pilotée avec mes collègues Laurent Lamontagne et Myriam D’Arcy à propos de la formation des futurs enseignants dans les universités québécoises et sur le niveau de satisfaction qu’ils en ont tiré une fois leur carrière commencée. On a ainsi passé au crible chacun des 14 programmes de formation des maîtres dans dix universités québécoises. On a ensuite interrogé plus de 200 enseignants d’histoire à propos de leur cheminement universitaire et sur le profit véritable qu’ils en ont tiré. On a enfin mené des entrevues approfondies avec certains d’entre eux pour mieux interpréter le sens des données obtenues.

[...]

Lire la suite...

Le nouveau cours d’histoire au secondaire approuvé

Article de Daphnée Dion-Viens dans le Journal de Montréal, 8 août 2017.

La saga entourant le nouveau cours d’histoire au secondaire tire à sa fin. Le ministre de l’Éducation, Sébastien Proulx, vient d’approuver la version finale qui sera obligatoire à la rentrée.

Le ministre Proulx a apposé sa signature sur cette version définitive du programme la semaine dernière, après en avoir reporté l’implantation l’an dernier.

Ce nouveau cours d’histoire du Québec et du Canada, dont la refonte a été entreprise sous le gouvernement Marois en 2013, a été testé sous forme de projets-pilotes en troisième secondaire à partir de 2015 et en quatrième secondaire en 2016.

Selon le président de la Société des professeurs d’histoire du Québec, Raymond Bédard, cette refonte a été très bien accueillie par la majorité des enseignants, qui réclamaient que le contenu soit présenté de façon chronologique plutôt que thématique, comme l’ancien programme.

[...]

Lire la suite...

Le programme d’histoire du Québec au secondaire est contesté

Article sur ici.radio-canada.ca, 2 mai 2017.

Une coalition d'enseignants et de parents lance une pétition en ligne demandant des changements à la version révisée du curriculum de l'enseignement des 3e et 4e secondaire du Québec, transmis l'automne dernier aux milieux scolaires.

Le nouveau cours d'histoire du Québec et du Canada mal reçu

Agence QMI, tvanouvelles.ca, 2 mai 2017.

La Commission scolaire Kativik, qui fournit les services d’éducation à la population du Nunavik, n’y va pas de main morte dans sa critique du nouveau programme d’enseignement de l’histoire du Québec et du Canada développé par Québec.