Revue de presse

Pour comprendre l'histoire nationale

Article de Sylvie Branch paru dans le journal Hebdo de Trois-Rivières du 2 décembre 2009

La Société Saint-Jean-Baptiste de la Mauricie et la Coalition pour la promotion de l'enseignement de l'histoire au Québec demandent à Québec de revoir les programmes d'histoire tant au niveau du primaire, du secondaire, du collégial que de l'université. «Le contenu actuel vise à faire la promotion du multiculturalisme au détriment de l'histoire du Québec. Il faut savoir d'où l'on vient pour comprendre où l'on va!», note le président de la SSJB de la Mauricie, Yves St-Pierre.

Enseignement de l’histoire - Pan de brouillard

Éditorial de Marie-Andrée Chouinard paru dans Le Devoir du 21 septembre 2009

Il s’agit de la matière la plus riche, mais, ici-bas, elle s’enseigne apparemment dans la douleur, l’embarras ou, pire, l’indifférence: l’histoire. Ses programmes devraient oser afficher le tableau des dates, des conflits et des douleurs, de manière à refléter l’histoire du Québec.

Les programmes d’histoire doivent être revus

Article de Marco Bélair-Cirino paru dans Le Devoir du 17 septembre 2009

La Coalition pour la promotion de l’enseignement de l’histoire au Québec réclame de la ministre de l’Éducation, Michelle Courchesne, qu’elle commande la révision des programmes d’histoire offerts, des élèves du primaire jusqu’aux étudiants universitaires en enseignement.

La bataille sur les cours d’histoire reprend

Article de Mathias Marchal paru dans le journal Métro du 26 août 2009

ÉDUCATION. Il faut revoir la place de l’histoire et la façon dont elle est enseignée aux élèves, selon la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal (SSJBM), qui annonce la création d’une Coalition pour la promotion de l’enseignement de l’histoire au Québec.

La SSJBM déplore que certaines recommandations de la Commission Lacoursière de 1996, qui planchait sur le sujet, n’aient pas été suivies dans la réforme scolaire. «C’est important de connaître notre histoire pour comprendre le présent», déclare Mario Beaulieu, président de la SSJBM.